Antonio Fiori : La dette française vaut bien la dette allemande

Quoique, dans bien des cas, il n’y ait qu’une différence superficielle entre la témérité et le courage, celui qui tombe par exemple pour sa patrie a conscience de ne pas avoir rempli une œuvre vaine. C’est une rencontre fortuite ou un résultat du hasard, car il n’y a nulle liaison entre les causes qui ont dirigé successivement les doigts de cet homme sur tels et tels morceaux de métal, et celles qui ont fait de cet assemblage de lettres un des mots les plus usités de notre langue. Mais le second est généralement intraduisible. La foule des martyrs a fait triompher le christianisme, un petit raisonnement peut suffire à le renverser. Condition parmi d’autres de tout décollage, l’Afrique se préoccupe de ses immenses besoins en infrastructures. Le Naples misérable exulte. Ce n’est ni du sensible ni du rationnel. Elle sème de surcroit un risque d’explosion politique et social sur lequel nos sociétés pourraient se fracasser. Tout le problème est la longueur de la période de transition. L’Union pour la Méditerranée, lancée par Nicolas Sarkozy, étant politiquement bloquée, l’avenir passe plutôt par des réalisations concrètes. C’est justement cette continuité indivisible de change­ment qui constitue la durée vraie. Vous la rencontrerez, — si vous ne l’avez déjà fait, — partout en Italie. Sûrs d’eux-mêmes, parce qu’ils sentent en eux quelque chose de meilleur qu’eux, ils se révèlent grands hommes d’action, à la surprise de ceux pour qui le mysticisme n’est que vision, transport, extase. Le palais comprend 14 salles d’exposition sur deux niveaux avec des couloirs étroits et des recoins. En effet, alors que le citoyen occidental fait aujourd’hui relativement peu usage d’espèces car il préfère régler par VOIE électronique ou par carte de crédit, et épargner sur un compte bancaire rémunérateur. Je ne puis entrer ici dans l’examen approfondi d’une question que j’ai traitée ailleurs. Quant aux sensations proprement dites, elles sont manifestement liées à leur cause extérieure, et, quoique l’intensité de la sensation ne se puisse définir par la grandeur de sa cause, il existe sans doute quelque rapport entre ces deux termes. Mais ces activités d’innovation sont financées à hauteur de 20% des dépenses engagées, contre 30% pour les projets de recherche. Mais quand la mesure de cette croissance reste incertaine et instable, cela devient un problème. Il n’en fallait pas davantage pour inhiber le secteur pharmaceutique, qui craint que la moindre de ses interventions, même innocente, ne soit perçue comme promotionnelle, face à une réglementation sévère. Quelle différence entre ces fades cantiques de beuglants et les amusantes chansons qui nous viennent, si vous voulez, de l’époque où les Français, sur les ordres de Chamillart, joueur de billard fameux et ministre du Roi-Soleil, ne devaient livrer bataille aux troupes de Marlborough que lorsqu’ils étaient, au moins, deux contre un ! Les Parlements sont une chance pour le partenariat euroméditerranéen, mais j’irai même plus loin : il me semble primordial que les sociétés civiles soient partie prenante de la coopération euroméditerranéenne. Cette réaction, aujourd’hui, consciente des périls imminents, mais caressant l’espoir de tirer profit, une fois de plus, des malheurs du pays, fait appel au patriotisme creux des imbéciles, leur affirme qu’elle est capable de faire front à toutes les attaques, et que le salut de la France est entre ses mains. C’est ce parallélisme que nous trouvons et chez Leibniz et chez Spinoza, sous des formes différentes, il est vrai, à cause de l’inégale importance qu’ils attachent à l’étendue. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Qui attend le superflu pour donner aux pauvres ne leur donnera jamais rien ». Ce sera le yang. Les finances publiques s’assainissent. C’est d’ailleurs sur ce point qu’Amazon a récemment été rappelé à l’ordre : le cumul de la livraison gratuite et de la remise de 5 % sur le prix des livres étant interdit par la nouvelle loi adoptée en juillet 2014. Ce qui est beau, ce n’est pas d’être privé, ni même de se priver, c’est de ne pas sentir la privation.