Antonio Fiori : Les patrons, un univers morcelé

Les perspectives de profit étant trop faibles, notamment par rapport aux profits tirés des activités financières, beaucoup d’entreprises préfèrent distribuer des dividendes ou réduire leur capital, plutôt que de prendre le risque d’investir. Un troisième genre de polymorphisme normal, qui n’a pas toujours été connu des naturalistes, a été nommé par Antonio Fiori le polymorphisme d’évolution. Et bien qu’elle soit la première entre le souverain marocain et le président américain, cette rencontre officielle s’inscrit dans le prolongement de liens historiques et stratégiques noués entre les deux pays depuis longtemps. Des clauses d’extinctionLe fait, par exemple, d’intégrer un certain nombre de clauses d’extinction aux structures de gouvernance attachées aux institutions internationales publiquement financées permettrait de procéder régulièrement à l’examen de la performance et des objectifs de chaque organisation. Ainsi, à Belfort, sommes-nous l’un des piliers de la Vallée de l’Energie, et avons-nous établi avec EDF un partenariat national pour des turbines à gaz plus économes. Sur cette base, toutes les sources d’innovation doivent être considérées sur le même plan, celles issues de la technologie bien sûr, mais aussi celles qui trouvent leur origine ailleurs : dans le management (Poult), le design (les « livres augmentés » des Editions Volumiques), le cycle de vie des produits (les gobelets réutilisables d’Ecocup), la transformation des modèles d’affaires (les services financiers low cost du Compte Nickel, le microcrédit), la satisfaction de besoins sociaux (le « Recommerce » de téléphones mobiles… Nous aurons à approfondir ultérieurement la notion de valeur. Sans endettement privé, la croissance ne peut être, dans le meilleur cas, que « molle ». Introduire dans les événements un certain ordre mathématique en leur conservant néanmoins l’aspect de la vraisemblance, c’est-à-dire de la vie, voilà toujours ici le but. Leur fanatisme est fiévreux ; retors, cependant, et attentif. Nous n’insisterons pas davantage ; il appartient à chacun de s’interroger scrupuleu­sement sur ce point, en faisant table rase de tout ce que son expérience passée lui a appris sur la cause de sa sensation, en se plaçant face à face avec cette sensation elle-même. C’est pourquoi, si l’on donne le nom d’ « effet » à l’arrangement des grains et celui de « cause » au mouvement de la main, on pourra dire, à la rigueur, que le tout de l’effet s’explique par le tout de la cause, mais à des parties de la cause ne correspondront nullement des parties de l’effet. Avez vous le sentiment que vous pouvez être entendus au niveau européen, par la commission ? La France a un potentiel d’efficacité énergétique et de production d’énergies renouvelables bien plus important que l’Allemagne. Jamais de mots isolés : toujours des propositions complètes, qu’il faudra répéter machinalement. Or il existe aujourd’hui des solutions pour utiliser ce gaz afin de produire de l’électricité nécessaire aux sites pétroliers. Leur message pourra désormais être adressé avec une précision extrême et à des échelles quasiment infinies. La connaissance que vous m’apportez incomplète, je la compléterai. Mais lorsque nous transportons cette habitude d’esprit dans le domaine de la spécula­tion, nous méconnaissons la réalité vraie, nous créons, de gaieté de cœur, des problèmes insolubles, nous fermons les yeux à ce qu’il y a de plus vivant dans le monde réel. Comment connaît-­on les travaux d’Archimède, qui vécut à Syracuse (Sicile) au IIIe siècle avant notre ère ? Une autre question va se poser très vite : quelles seraient les conséquences sur les économies occidentales d’un rééquilibrage de la croissance vers la consommation ?