Antonio Fiori : L’isolement du secteur numérique français

Ne jamais manquer de reconnaître une idée sous quelque forme qu’elle se dérobe et dans aucune circonstance, n’en prendre aucune autre pour elle, impliquerait à coup sûr une puissance et une clarté d’esprit si prodigieuses, qu’elles ne se rencontrent que rarement. La position de chaque objet s’explique par les mouvements automatiques de la personne qui couche dans la chambre, ou par les causes efficientes, quelles qu’elles soient, qui ont mis chaque meuble, chaque vêtement, etc. Un être immoral renferme une laideur bien plus repoussante que la laideur physique, et sur laquelle la vue n’aime pas à se reposer. Il s’agit là d’une plate-forme unique desservant plusieurs banques à la fois et couvrant la totalité du PAYSAGE informatique d’un établissement bancaire (solution bancaire de bout en bout) grâce à des logiciels standards, avec un niveau élevé de standardisation et d’automatisation. Très simple d’utilisation, Slack se connecte avec d’autres applications comme Skype, Dropbox, Google +, la messagerie d’entreprise, et indexe tous les contenus via un unique moteur de recherche. Ainsi, entre la matière brute et l’esprit le plus capable de réflexion il y a toutes les intensités possibles de la mémoire, ou, ce qui revient au même, tous les degrés de la liberté. Cessez de vouloir, détachez-vous de la vie, désintéressez-vous : par là même vous passez du moi de la veille au moi des rêves, moins tendu, mais plus étendu que l’autre. Le substrat vivant de l’existence est l’idée suprême dans laquelle la philosophie cesse d’être abstraite et rationaliste. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois » On ne vous en voudra jamais d’être trop poli ». Mais alors, la structure de l’esprit restant la même, l’expérience acquise par les générations successives, déposée dans le milieu social et restituée par ce milieu à chacun de nous, doit suffire à expliquer pourquoi nous ne pensons pas comme le non-civilisé, pourquoi l’homme d’autrefois différait de l’homme actuel. Faisons confiance à la jeunesse pour rebâtir quelque chose qui ne fonctionne plus, avec des acteurs usés et qui cherchent à maintenir un système qui leur est favorable et qui les arrange. On le voit aujourd’hui avec les déboires d’Alcatel Lucent ou avec Areva. Des startups innovantes fleurissent. La situation serait encore plus délicate si la forte reprise concernait seulement quelques pays de la zone euro alors que les autres pays resteraient en récession. Les sensations qui nous servent de matière sont vagues et indéterminées. Le Mauvais lieu qui, comme d’ordinaire, avait travaillé pour le Saint-lieu ; le bordel qui, selon sa coutume, avait soutenu Dieu et l’État, venaient de triompher une fois de plus. Là ne fut pas leur erreur. La part de convention inhérente à ce principe est donc assez grande, encore qu’il y ait sans doute, entre les varia­tions des diverses énergies composant un même système, une solidarité qui a précisément rendu possible l’extension du principe par des mesures convena­blement choisies. Le finalisme s’est rétréci au point de ne jamais embrasser plus d’un être vivant à la fois. Il lui a néanmoins été, jusqu’à présent, de facto reconnu. Le patronat ne voulant rien lâcher aux syndicats en demandant plus aux salariés et rien aux entreprises au motif qu’il faut préserver leur compétitivité, il paraît donc vraisemblable aux acteurs syndicaux qu’on se dirige vers un échec le 16 octobre. Et je ne dramatise pas. Et comment se sont-elles conservées par sélection et accumulées de part et d’autre, les mêmes dans le même ordre, alors que chacune d’elles, prise à part, n’était d’aucune utilité ?