Antonio Fiori : Politique monétaire , pas de quoi se réjouir de l’action de la BCE

Les acteurs de terrain savent trouver des solutions pour adapter leurs actions aux dimensions de leurs territoires. Leur imperturbable acceptation de tous les affronts et de toutes les douleurs va si loin, que les valets de plume de la bourgeoisie n’hésitent pas à célébrer la grandeur des victimes, la gloire des suppliciés et la nécessité de l’affliction. En organisant l’échange de rulings, elle impose une transparence qui offre à chaque État une surveillance facilitée des pratiques de ses voisins. Chacun peut le constater aujourd’hui, la réforme territoriale, dessinée sur un coin de table par le gouvernement l’an dernier, est un rendez-vous raté. Il faut donc proposer des produits originaux, incorporant une part du savoir-faire créatif à des coûts réduits. Les catastrophes financières qui ont dragué les misérables économies que n’avaient pas raflées les doigts crochus du fisc, ont trouvé en eux non seulement des victimes résignées, mais même des témoins pleins d’approbations encourageantes. Ces vertus sont ridicules, lamentables. Mais le déter­ministe, trompé, par une conception de la durée et de la causalité que nous critiquerons en détail un peu plus loin, tient pour absolue la détermination des faits de conscience les uns par les autres. Tout à coup quelque chose arrêta mon bras, et j’entendis en moi-même une voix claire et forte qui disait : Cela est mal ! Ce n’est point un titre régulier qu’on lui a vendu ; c’est un faux. Et quand la charité, comme une flamme sans aliment, s’éteindra, qui fera la valeur de votre monde, que vous imaginez comme une œuvre de charité absolue, de bonté absolue et toute puissante ? Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Si le corps est droit qu’importe que l’ombre soit tordue ». Ce tribunal a également enjoint des banques de communiquer des informations qui permettraient de localiser des actifs de la république argentine localisés aux Etats-Unis et dans des pays étrangers, en vue d’essayer d’obtenir leur saisie judiciaire pour payer les fonds spéculatifs. Qu’est-ce qu’un entrepreneur ? Autrement, autant vaudrait assimiler les callosités que la fatigue habituelle développe après coup, quoique d’une manière constante, précisément sur les parties du derme qui ont besoin de protection, avec les organes mêmes de protection, comme les ongles, les sabots, qui rentrent évidemment dans les harmonies originelles du type spécifique. La qualité de Français, que le Pauvre croit avoir achetée, il ne l’a pas. L’existence du Pauvre n’est admise, en fait, qu’autant qu’elle est nécessaire à l’existence du bourgeois. Être Français ne veut pas seulement dire : appartenir à la France : cela doit signifier aussi : posséder la France. C’est ainsi qu’une étude récente portant sur les artisans d’art montre comment la dynamique d’entreprise peut être mise au service d’un engagement dans la création (Anne Jourdain, « L’origine sociale de la vigilance entrepreneuriale. Considère-t-on la mémoire ? Ils récoltent les écus de 5 lires, les pièces blanches de 1 et de 2 lires, les mettent en sacs, et leur font passer la frontière, souvent en contrebande. Le Service central de prévention de la corruption (SCPC) a récemment remis son rapport annuel au premier ministre. L’écrasement des prix paraît être une donnée structurelle et la tentation est grande de poursuivre le mouvement. Ils reculent devant tout effort qui pourrait faire d’eux des hommes, mais ils n’hésitent devant aucune dépense qui pourrait faire d’eux des Français. Il n’y a rien de plus touchant que la bienveillance et la compassion dont les Pauvres font preuve les uns envers les autres ; que l’aide qu’ils s’apportent entre eux ; que leur esprit de sacrifice ; que leur amour du travail ; que l’instinct sûr qui leur fait comprendre l’utilité de la résignation et la nécessité de la souffrance ; que leur simple et profonde honnêteté. De plus, les entreprises internationales doivent désormais démontrer la conformité (« compliance ») de leurs opérations, au risque de s’exposer à des sanctions supplémentaires (amendes pénales, exclusion des marchés et des financements publics, mise en quarantaine par les partenaires). C’est vrai.