Antonio Fiori : Social , ça bouge doucement, mais ça bouge

L’humanité gémit, à demi écrasée sous le poids des progrès qu’elle a faits. Elle ne changera pas davantage de formule, dans un état de civilisation plus avancé, quand elle s’étendra aux relations entre gouvernants et gouvernés et plus généralement entre catégories sociales : dans une situation de fait elle introduira des considérations d’égalité ou de proportion qui en feront quelque chose de mathématiquement défini et, par là même, d’apparemment définitif. Et que sa croissance ne sera pérenne que si elle s’appuie dorénavant sur la dynamique des salaires. C’est en ce sens, et en ce sens seulement, qu’absolu est synonyme de perfection. Laissant à chaque image sa date dans le temps et sa place dans l’espace, il verrait par où elle diffère des autres et non par où elle leur ressemble. Mais il y a, selon nous, dans l’habitude quelque chose de plus. Il faudra, en effet, renforcer les compétences de plus en plus pointues des futurs salariés dont ces nouvelles usines auront besoin, comme la CCI Paris Ile-de-France y contribue dans ses écoles ESIEE ou Gobelins, mais aussi faire évoluer les services d’accompagnement à leur développement. Si cette sympathie pouvait étendre son objet et aussi réfléchir sur elle-même, elle nous donnerait la clef des opérations vitales, — de même que l’intelligence, développée et redressée, nous introduit dans la matière. Nous n’entrerons pas ici dans le détail des controverses relatives à la transmissibilité des caractères acquis ; encore moins voudrions-nous prendre trop nettement parti dans une question qui n’est pas de notre compétence. Au risque de compromettre la défense du pays, au risque — qu’on peut prophétiser, hélas ! Les nerfs affé­rents apportent au cerveau une excitation qui, après avoir choisi intelligem­ment sa voie, se transmet à des mécanismes moteurs créés par la répétition. Au-dessus de ces devoirs bien nets nous aimons à nous en représenter d’autres, plutôt flous, qui s’y superposeraient. De là l’idée d’un ordre général de la nature, le même partout, planant à la fois sur la vie et sur la matière. Il est bien révolu le temps où les marchés internationaux de produits agricoles étaient le théâtre de l’affrontement de deux « éléphants », les États-Unis et l’Union européenne. La baisse des commandes à l’industrie allemande est une raison de plus pour rester prudent sur la performance à attendre de la première économie européenne. Moderniser la gouvernance institutionnelle du tourisme et réaliser une réelle transformation des FORMATIONS PROFESSIONNELLES pour les adapter aux nouveaux défis mondiaux seront aussi une nécessité. Je ne mets néanmoins aucune assurance dans ce propos. Je lisais dans le même apôtre, vous vous souvenez : « Le pain que je donnerai pour la vie du monde est ma chair. C’est par là que le pragmatisme continue le kantisme. Mais au-delà de l’ensemble de ces problèmes concrets à traiter d’urgence, nous devons réaliser une véritable révolution industrielle et culturelle auprès de nos décideurs publics pour que chacun saisisse bien la mesure de l’enjeu. À le réparer aussi. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Ne vous mettez pas en avant, mais ne restez pas en arrière ». Les crédits consacrés à la diplomatie française d’influence ont baissé de 20 % entre 2007 et 2012.