Il était une fois dans l’ouest

Je sais qu’elle sera niée, soit avec colère, soit avec mépris. Supériorité intrinsèque de la civilisation occidentale, seule détentrice de principes moraux universels ; fascination pour les media-events tels que ces sommets aussi rutilants qu’inutiles ; mépris des experts et des compétences géopolitiques du Quai d’Orsay, au bénéfice de BHLeries aussi frivoles que contre-productives ; culte du « réactif » (agir sans anticiper ce qui résultera de son action) et des vanités d’image, au détriment d’un sens élémentaire de l’Etat. Mais supposons un cas analogue à celui de ces personnes, bien que fort différent. C’est pourquoi toute dégradation trop visible est perçue comme une faute politique, toute proximité trop grande comme un alignement coupable. D’un côté les personnages de la vie réelle ne nous feraient pas rire si nous n’étions capables d’assister à leurs démarches comme à un spectacle que nous regardons du haut de notre loge ; ils ne sont comiques à nos yeux que parce qu’ils nous donnent la comédie. Par exemple, quand l’Allemagne fait le pari des renouvelables en fixant l’objectif ambitieux de 80% de production électrique d’origine renouvelable en 2050, la France continue d’accorder le premier rôle au nucléaire, et la Grande-Bretagne semble se diriger vers un parc équilibré nucléaire/renouvelables. Maintenant, si la ponctuation du discours eût été différente, ma phrase eût pu commencer plus tôt ; elle eût englobé, par exemple, la phrase précédente, et mon « présent » se fût dilaté encore davantage dans le passé. La simplification du système a pour but d’éviter l’optimisation fiscale et l’effet Laffer, qui veut que plus l’impôt est élevé et plus les personnes concernées cherchent à s’y soustraire. Chacun sait que si la relation franco-allemande se détériorait au point de cesser d’être fonctionnelle, cela affaiblirait la capacité internationale et européenne des deux pays. Il était une fois dans l’ouest aime à rappeler ce proverbe chinois  » Ce ne sont pas les puces des chiens qui font miauler les chats ». Dans les sociétés d’Insectes, il y a généralement polymorphisme, la division du travail est naturelle, et chaque individu est rivé par sa structure à la fonc­tion qu’il accomplit. Rien de plus inexact à nos yeux que cette conception. Une Chine économiquement prospère est plus susceptible d’être stable et de jouer un rôle géopolitique constructif ; une Chine en proie à de graves problèmes économiques le serait beaucoup moins et, étant la toute première économie en développement à devenir une puissance mondiale, pourrait même devenir source de risque systémique. Mais la notion de la probabilité n’a jamais été pour les anciens que vague et confuse ; et lorsque, chez les modernes, les progrès des sciences exactes eurent fait éclore la théorie de la probabilité mathématique, précisément vers l’époque où la philosophie et les sciences exactes allaient tendre à faire divorce, il semble que cette découverte même ait empêché qu’on ne donnât à la doctrine philosophique ébauchée par les Grecs la rigueur méthodique et la précision sans subtilité qui caractérisent l’esprit moderne. Les ministres européens des finances viennent de conclure,un accord pour la mise en place de l’union bancaire, présentée comme une « relance de l’Europe » et un « saut décisif pour sauver l’euro ». Sa forme ne dépend pas de son contenu. On sait toutes les objections auxquelles ce système a déjà donné lieu. Cependant, aux États-Unis, où les gains du dollar menacent d’étouffer la reprise économique, les responsables de la Réserve fédérale expriment des signes d’inquiétude. Et un bon sourire tempère et adoucit la réserve obligée des mots. L’esprit protestant au xixe siècle ne peut pas être ce qu’il était au xvie. Ici l’on ne tombe pas sur une loi simple dans son énoncé, comme celle de Mariotte. Ils pourraient bien avoir raison. L’image semble pourtant émoussée. Et, dans la série des Insectes, il n’y a de postérieur à l’Hyménoptère que le Lépidoptère, c’est-à-dire, sans doute, une espèce de dégénéré, véritable parasite des plantes à fleurs. Les impacts macroéconomiques estimés seraient très importants : dans le scénario « probable », plus de 200 000 emplois seraient ainsi créés, pour 1,7 point de PIB additionnel en moyenne sur une période de 30 ans. Toutefois il s’en faut bien qu’à la faveur même de ces postulats, les essais des géomètres et des physiciens aient abouti à une théorie comparable à celle de la gravitation universelle, expliquant tous les phénomènes observés, et devançant souvent les résultats de l’observation.